La caféine pourrait faciliter la perte de poids

La caféine est depuis longtemps reconnue pour son effet stimulant. Faisant partie de la famille des méthylxanthines, elle est présente naturellement dans les fèves de café et de cacao, la noix de kola et les feuilles de thé.

Les études sur le rôle de la caféine sur le poids

Plusieurs études suggèrent maintenant que sa consommation peut favoriser le perte de poids et son maintien chez les personnes qui ont suivi un régime. Christiane, dans le cadre de son régime amaigrissant, s’est d’ailleurs fait recommander par sa nutritionniste d’augmenter sa consommation de café. Elle se demande si cela peut vraiment l’aider.

Des études expérimentales ont en effet démontré qu’à long terme, la consommation de caféine pouvait favoriser la perte de poids chez les rongeurs. Et une perte de poids proportionnelle aux doses de caféine ingérées (de 100 à 600 mg) a été observée dans différentes études cliniques. Une récente étude clinique d’une durée de 12 ans a démontré que les personnes qui consomment le plus de caféine sont moins susceptibles de prendre du poids que celles qui n’en consomment pas.

Mécanismes d’action

Les chercheurs ne comprennent pas encore tout à fait comment la caféine agit ainsi sur notre système. On croit que ce serait grâce à sa capacité de favoriser la thermogenèse, soit la capacité de dépenser de l’énergie en générant de la chaleur.

Certaines études ont également démontré que la caféine pouvait aider à réduire l’accumulation de gras corporel. Elle favoriserait l’utilisation des réserves adipeuses, en augmentant la lipolyse (dégradation des lipides en glycérol et acides gras) et l’oxydation des lipides (utilisation comme source d’énergie). Finalement, la caféine aiderait à réduire la consommation alimentaire en favorisant une meilleure satiété (sensation d’avoir assez mangé) chez les personnes qui en consomment le plus, en comparaison avec celles qui en prennent le moins.

Ensemble, ces mécanismes expliqueraient comment la caféine, en augmentant la dépense énergétique et en minimisant la consommation énergétique, influencerait le poids corporel. Cela dit, le Guide alimentaire canadien pour manger sainement préconise une consommation quotidienne de caféine modérée. Pour la population en général, il est suggéré de se limiter à 400-450 mg par jour, mais pour les femmes enceintes ou qui allaitent à 300 mg et les enfants à 45 mg. Car au-delà de ces limites, la tension artérielle augmente et plusieurs effets secondaires se font sentir: palpitations, anxiété, maux de tête, étourdissements, agitation.

Ces symptômes peuvent subsister longtemps après la consommation de caféine, car il faut compter environ 10 heures pour la métaboliser par le foie et l’éliminer.

La caféine est également reconnue pour son effet diurétique (augmente la production et l’excrétion d’urine). Sa consommation excessive peut donc favoriser la déshydratation. Plusieurs produits consommés quotidiennement renferment des quantités variables de caféine: 250 ml de café filtre (85 mg); un café expresso court ou allongé (40 mg); 250 ml de thé infusé (60 mg); une canette de 355 ml de boisson gazeuse de type cola (40 mg); une canette de 250 ml de boisson énergétique (80 mg); une tablette de 30 g de chocolat au lait (6 mg) ou noir (20 mg); 250 ml de lait au chocolat du commerce (5 mg)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *